Acceuil / Rendre hommage / Les ballons du souvenir

Les ballons du souvenir

Les rituels collectifs durant le deuil

Lorsque l’on perd un proche, les symboles et les rituels jouent un rôle déterminant. Il existe de nombreux types de rituels, individuels, religieux ou encore des rituels collectifs, comme les marches blanches et les lâchés de ballons.

Nous vous proposons de découvrir les actions de l’association ADEP56 qui organise des rituels collectifs à destination des parents ayant vécu un deuil périnatal.

Les lâchés de ballons

Laché de ballon deuilCe dimanche 9 juin 2013, à Quéven (Bretagne) a lieu un lâcher de ballons en souvenir des tout petits.

Organisée par l’association ADEP56 Accompagner le deuil périnatal, cette après-midi de rencontres et d’émotions commencera à 15h par une marche collective, puis sera ponctuée par la lecture de poèmes, pour finir à 16h30 par ce geste d’hommage fort, un lâcher de ballons en mémoire des “bébés d’ici et d’ailleurs”.

Cette initiative a pour objectif de permettre à tous les parents ayant vécu un deuil périnatal de pouvoir adresser un message à leur « tout petit » qui sera lié à un ballon.

Si vous souhaitez participer à cette merveilleuse initiative, en hommage à nos tout-petits,  vous pouvez contacter les membres de l’association :

Cécile 06 87 99 19 02 – Cécile.dacourt@club-internet.fr

Claire 06 86 85 42 84 – Claireguyader@voila.fr

Un grand merci à l’ADEP56 pour cette très belle action afin d’aider les parents en deuil.

Chaleureusement,

Yacine

Les ballons du souvenir
3 2 votes

Un commentaire

  1. peu de temps après le décès de mes parents je suis partie en voyage en Irlande et j’ai porté avec moi deux lanternes à envoyer, un peu comme si je les emmenais en voyage avec moi. je n’ai jamais réussi à les lâcher (trop de vent, pas le bon endroit, …) du coup je suis revenue avec. j’ai de nouveau essayé à Port Saint Louis (un coin que mes parents adoraient) et pareil impossible pour moi de les lâcher. peut être qu’un jour j’aurai le courage de les envoyer au ciel en espérant que de là où ils sont ils les voient.

Répondre à carole Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *