Google+
dimanche , 24 septembre 2017

Travail de deuil par l’art

“L’art d’exprimer son deuil” interview avec Blandine Bleker

Blandine est depuis quelques mois écoutante bénévole dans une association d’accompagnement des endeuillés, l’association Vivre son deuil Ile de France.

Elle est aussi comédienne et nous donne aujourd’hui l’occasion de présenter son prochain spectacle à Paris qui traite du deuil d’une femme après le décès de son compagnon.

Bonjour Blandine, d’où t’es venu l’idée de ce spectacle ?

Bonjour Yacine, il y a environ 2 ans que j’ai découvert ce texte, c’était 2 ans ½ après le décès de mon conjoint. Ce texte m’a touchée, bien sûr par son propos, mais aussi par son écriture à la fois lucide et poétique. L’essentiel du veuvage y est évoqué sans concession, parsemé de quelques notes d’humour. Néanmoins si  j’ai assez rapidement envisagé de monter ce spectacle, il m’a fallu du temps pour me sentir à même de le faire.

Comment ça s’est passé ?

Quand Caroline a accepté d’assurer la mise en scène de Solo d’Ava, j’ai été rassurée pour deux raisons : ayant déjà travaillé ensemble plusieurs fois, nous savions que nos sensibilités artistiques se rejoignaient  et aussi nous sommes amies, ce qui a facilité sa compréhension du rythme personnel qui m’a été indispensable pour canaliser mes propres émotions.

Et maintenant ?

Grâce à un travail collectif empreint d’écoute et de respect mutuels, nous pouvons maintenant proposer au public le douloureux cheminement intime d’Ava depuis l’accompagnement de son compagnon Camille dans l’évolution de sa maladie et les obsèques après son décès jusqu’à l’apparition des premiers signaux de réappropriation de sa vie.

Je constate que la musique, les chansons, les photos, la peinture, la sculpture, le dessin, le jardinage, la nature, la lecture, l’écriture… bref plusieurs expressions artistiques  peuvent être aussi des moyens de cheminer. – Blandine Bleker –

Penses-tu que ce spectacle puisse aider le travail de deuil ?

Par mon expérience personnelle et les témoignages que je peux recevoir des personnes endeuillées, je constate que la musique, les chansons, les photos, la peinture, la sculpture, le dessin, le jardinage, la nature, la lecture, l’écriture… bref plusieurs expressions artistiques  peuvent être aussi des moyens de cheminer. Le théâtre y a naturellement toute sa place et j’espère effectivement que ce spectacle, qui peut aussi être reçu comme un témoignage, apportera aux spectateurs une meilleure compréhension du vécu du deuil  et fera office de déclencheur pour de futurs échanges apaisants entre les personnes en deuil et leur entourage.

Merci sincèrement, Blandine, rendrez-vous samedi pour la grande première.

 

Un très beau texte sur le chemin de deuil après le décès d’un conjoint

Une femme, Ava, exprime sa détresse suite au décès de son compagnon. Elle nous parle de cette attente du coup de téléphone tant redouté, de cet état en suspens et du chaos qui s’ensuit. Dans sa solitude elle tente de réinvestir la vie, de se reconstruire petit à petit.

Les souvenirs, les lieux et les objets survivent, s’immisçant dans son nouveau quotidien. Ils l‘accompagnent douloureusement tendrement avec parfois quelques notes d’humour. Pas à pas, la vie reprend le dessus, malgré tout…

Nadia  Xerri-L nous parle du deuil à travers une écriture poétique et brutale à la fois, qui laisse aussi la place au sourire.

Rendez vous avec Blandine au Theo théatre, 20rue Théodore Deck à Paris, les week-ends du 2 au 24 novembre, samedi 21h, dimanche 19h.

Avec Blandine Bleker. Mise en scène de Caroline Massé. Merci à Mylène Quintard pour sa participation au décor.

Réservations au 01 45 54 00 16

Yacine

Travail de deuil par l’art
5 1 vote

Les recherches qui ont mené à cet article : « exprimer deuil réseaux sociaux ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google+