Google+

Présenter ses condoléances : Les mots et postures dangereuses

présenter ses condoléances motsLorsqu’on apprend qu’un proche est touché par la perte un être cher, un élan intérieur – souvent bienveillant – nous invite à lui exprimer notre soutien sans trop tarder.

Pourtant présenter ses condoléances est un geste particulier qui nécessite d’y accorder le plus grand soin.

Exprimer son soutien à une personne en deuil trop précipitamment ou sans avoir pris le temps de la réflexion quant aux mots et à la posture à adopter vous expose à de multiples risques, pour vous, mais surtout pour la personne qui est en peine. Car en dépit de la noblesse de vos intentions, certaines attitudes engendrent des maladresses dangereuses.

Condoléances : les postures qui peuvent heurter une personne fragilisée par une perte

Si la personne que vous souhaitez soutenir a le sentiment que vous cherchez – impérativement – à ce qu’elle aille mieux, alors il y a fort à parier que vous produisiez l’effet inverse, pouvant l’amener même jusqu’à se brusquer.

« Comment est-ce possible ?  Et que faire alors ? » me demanderez-vous.

Au moment de présenter vos condoléances, il est important que vous gardiez à l’esprit que dans ces premiers temps de la perte, la souffrance du déchirement est souvent pour la personne en deuil le seul fragment -restant- de son lien avec le défunt. Aussi contradictoire que cela puisse paraitre, votre volonté d’atténuer de manière prématurée cette peine peut-être interprétée comme une tentative de lui ôter ce qu’elle a de plus précieux.

condoléances motsEn effet, au début du processus de deuil il n’est pas possible d’intégrer entièrement la réalité de la perte. Souffler sur les cendres d’un feu « qu’on lui dit éteint » est un réflexe naturel pour toute personne qui vient de perdre un être cher. Ces réactions naturelles font partie intégrante de cette période aussi appelé la 1ère phase de « déni ou de sidération » des étapes du deuil.

> A voir aussi la vidéo: Qu’est-ce qui peut bloquer le deuil ? La 1ère étape du deuil « la sidération »

Ainsi vous comprenez que votre bienveillance puisse être interprété comme une agression. De la sorte, il est bien inutile de vouloir consoler une personne en deuil au moment de présenter vos condoléances. Votre rôle en cette période de chagrin intense est tout autre.

Dans la vidéo ci-dessous Isabelle Carmoin psychologue en réseau de soin palliatif depuis 20 ans aborde les nombreuses postures qui peuvent ajouter de la souffrance à la peine que traverse un endeuillé. Elle y partage des conseils sur l’attitude à adopter pour trouver les mots justes afin de présenter ses condoléances et accompagner une personne en deuil sur la durée.

Conseil pour présenter ses sincères condoléances

  1. Pour résumer éviter d’être trop directif, de plaquer vos émotions et gardez-vous de porter des conseils,
  2. Privilégiez peu de mots et une posture « d’écoute et de respect » pour ouvrir un espace de parole à la personne en deuil,
  3. Évitez les « ça va ?» d’ordre général et privilégiez les « Comment te sens-tu aujourd’hui ? »,
  4. Il est inutile voir contreproductif de vouloir consoler,
  5. Soyez attentif au besoins que la personne exprime, elle sait ce dont elle a besoin,
  6.  Tachez autant que possible d’être présent sur la durée et encore une fois rappelez vous ces mots : « écoute et respect ».

Dans le cas où vous auriez décidé d’envoyer une carte de condoléances pour exprimer votre soutien, voici 8 modèles de cartes de condoléances gratuits et 88 formules pour écrire une lettre de condoléances inspirante.

A voir aussi la vidéo : « condoléances, comment éviter les maladresses ? »

Présenter ses condoléances : Les mots et postures dangereuses
5 2 votes

Les recherches qui ont mené à cet article : « texte sur le manque d\une personne ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google+