Google+

Enfant en deuil : 7 ressources utiles pour l’aider

aider enfant deuilTrès souvent, la perte d’un proche nous déboussole. L’intensité de la souffrance peut nous plonger dans un profond désarroi, au point de perdre de vue celle éprouvée par notre entourage. Centrés sur notre peine, il est alors bien plus difficile d’être attentifs à nos proches, qui sont aussi affectés par la perte. Pourtant, le deuil touche les enfants d’une façon très singulière: eux qui ont besoin d’un soin spécifique et d’un cadre sécurisant, sont parfois oubliés.

Être confronté à la mort si tôt, en plein processus de développement, n’est pas sans conséquences. Les enfants en deuil ont besoin d’une attention accrue, qu’on leur explique ce qu’il vient de se passer et d’être associés à l’évènement “exceptionnel” s’est produit pour pouvoir exprimer leur ressenti. Même si cet exercice est éminemment complexe, il faut s’efforcer de répondre aux questions que les enfants se posent, même à celles des plus déconcertantes de simplicité. Il est important pour les parents ou les accompagnants de rester attentifs au vécu des enfants. Trouver les mots et la posture appropriés n’est jamais facile, aussi nous vous proposons quelques ressources pour vous aider à accompagner un enfant en deuil.

Comment expliquer la mort à un enfant ?

parent et enfant en deuilComment annoncer un décès à un enfant ? Comment lui parler de la mort d’un proche ? Comment évolue le concept de mort chez l’enfant ? Qu’est-ce que “la pensée magique”, ou encore comment rassurer face à la crainte que peuvent exprimer certains enfants “d’être le suivant” ? Autant de questions abordées dans le dossier “l’enfant et la mort”.

En effet, les enfants ont parfois plus de ressources que les adultes face à la perte. Néanmoins leur deuil est plus long et sinueux. Ce dossier peut vous aider à comprendre les spécificités du deuil de l’enfant à chaque âge et vous permettre ainsi de déjouer les principaux risques liés à la conception magique du monde que se font les enfants très jeunes.

>> Cliquez ici pour consulter le dossier “L’enfant et la mort”

Le documentaire “Les enfants en deuil”

A travers de nombreux témoignages d’enfants, le documentaire “Les enfants en deuil” permet d’entrevoir la perception que les enfants ont de la mort. Il aborde quelques-uns des sujets importants sur lesquels il faut être très attentif, la pensée magique, ou encore la gestion d’émotions complexes comme la culpabilité ou la colère. Nous vous proposons de découvrir un extrait du documentaire à travers le témoignage d’une fratrie, Cindy, Jonathan et Yann expriment chacun à leur manière leurs sentiments, leurs besoins et leurs ressentis quelques mois après le choc provoqué par le suicide de leur mère.

“Les enfants ont sur la mort des conceptions bien à eux. Elle n’est pas naturelle, elle est réversible, elle est contagieuse.

A côté de ces conceptions, ils acquièrent peu à peu des connaissances objectives : Perdre sa mère, son père, un frère ou une sœur est une rude épreuve pour les enfants et les adolescents. Pour la vivre et l’intégrer, ils ont besoin de reconnaître la réalité, de participer aux cérémonies et aux souvenirs, ils ont besoin de parler, d’être encouragés à exprimer et à partager leurs émotions : Chagrin, colère, culpabilité, regrets

Ils font aussi part de leur incertitude pour continuer à grandir. Écoutons-les…”

>> Vous pouvez vous procurer le documentaire “Les enfants en deuil” sur le site de la Fédération Européenne Vivre son deuil

En quoi consistent les groupes de parole pour enfants en deuil ?

Afin d’aider les enfants à progresser le long du chemin de deuil, de nombreuses associations organisent des ateliers qui leur sont spécifiquement destinés. Nous vous proposons de découvrir cet accompagnement à travers un extrait du documentaire “A quoi ça sert la vie”. Celui-ci vous donnera un aperçu du fonctionnement de ces groupes de parole, grâce au témoignage de Marine, Thomas, Mahée, Yvan, Isabelle, Anthony…

>> Le DVD “A quoi ça sert la vie” est disponible

Le carnet pour enfant en deuil “Quelqu’un que tu aimes vient de mourir”

Livret-enfant-en-deuil-vient-de-mourirLe silence d’un enfant qui vient de perdre un proche est toujours préoccupant mais il n’est pas nécessairement signe de complication du deuil. Néanmoins, il faut rester attentif au “vécu du deuil” et plus particulièrement à la capacité de l’enfant à exprimer ses émotions car c’est un enjeu important dans le processus de deuil.

Afin d’aider les accompagnants d’enfants en deuil à effectuer ce travail, voici quelques pages à imprimer, extraites du carnet “Quelqu’un que tu aimes vient de mourir”, édité par la Fédération Européenne Vivre son deuil. A travers des exercices artistiques simples, l’enfant est invité à mettre en couleurs et en formes les sentiments complexes et contradictoires qu’il peut ressentir.

>> Voici deux pages imprimables pour aider un enfant en deuil

Exercice 2 pour enfant extrait a quoi ca sert la vie

>> Retrouvez deux autres pages à imprimer du carnet “Quelqu’un que tu aimes vient de mourir” sur le site de la Fédération Européenne Vivre son deuil ainsi que de nombreuses ressources pour aider les plus jeunes à traverser l’épreuve du deuil.

2 carnets pour parler de la crémation avec son enfant

Comment parlet de la cremation avec mon enfantLes adultes ont tendance à vouloir “protéger” les enfants de la mort ou de la souffrance. Pensant bien faire, nous les écartons très souvent des cérémonies. Or, les enfants peuvent très mal vivre le fait d’avoir été mis à l’écart du rituel d’enterrement. C’est pourquoi, il est important de proposer aux enfants de participer aux cérémonies, d’ouvrir le dialogue et de les consulter. Cela aide à leur montrer qu’ils font partie intégrante de ce moment si particulier et leur offre la possibilité de dire adieu au défunt.

la cremation cest quoi Ainsi, expliquer la mort aux enfants et leur proposer d’assister au rituel d’adieu de la cérémonie d’enterrement ou de crémation est crucial dans le vécu du deuil des plus jeunes. Mais on se heurte souvent à la difficulté d’aborder le sujet des obsèques avec son enfant. Afin d’aider les parents à trouver les mots adaptés pour parler de la crémation, la société de thanatologie édite deux carnets que vous pouvez télécharger gratuitement ou commander sur le site de la société de thanatologie.

>> Télécharger le carnet « Comment parler de la crémation avec mon enfant ? »

>> Télécharger le carnet «La crémation c’est quoi ?»

 

Conférence sur le deuil des enfants

Pour finir, nous vous proposons le visionnage d’une conférence du Dr Raimbault qui aborde la mort chez l’enfant. Cette dernière ressource vous permettra de mieux accompagner un jeune enfant ayant perdu un proche.

Nous espérons que ces quelques ressources vous auront un peu aidé à comprendre et accompagner le deuil de l’enfant. Si vous connaissez des parents ou des professionnels qui doivent faire face à l’accompagnement d’enfants en deuil et que cela pourrait les aider, n’hésitez pas à partager avec eux ce dossier, en leur envoyant un mail, ou via les réseaux sociaux. Mobilisons-nous, c’est très important ! Merci !

A propos de l'auteur

Yacine Akhrib « Vous pouvez m’écrire sur facebook, twitter et sur le forum d’entraide où je suis disponible pour échanger. »
Enfant en deuil : 7 ressources utiles pour l’aider
4.25 4 votes

Les recherches qui ont mené à cet article : « accompagnement d un mourant, comment appelle -t-on celui ou celle qui a perdu sont enfant?, deuil enfant ressource, deuil enfants pere suicide, étapes du deuil parler enfant, gestion deces pour les enfants, mot pour un enfant qui a perdu son papa, perdre un parent dans l\enfance, preparer ses proches à son suicide ».

Un commentaire

  1. Merveilleux! Ravie de voir que dans le malheur, les enfants actuels peuvent être enfin considérés comme des êtres humains à part entière. Ayant perdu mon Merveilleux papa il y a46 ans. Âgée de 5ans et demi, je me souviens encore des cris, agitation de tous, moi seule dans ma chambre noire, exclue…du lendemain où une des employés ravie, me montra la une du journal, à laquelle je ne compris absolument rien à l’époque, jubilant :”tu vois, ton père est mort, regarde sa voiture, il ne pourras plus t’aimer. ..”
    35 ans après, je n’arrivais tjr pas à le croire mort ni d’admettre cela. Le 7 / 1, je me suis dite que je ne savais même pas s’il était croyant, d’où lui venait sa Bonté Légendaire…Il m’arrive encore de le guetter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google+