Google+
vendredi , 20 janvier 2017

Conserve en ton cœur, sans rien craindre… Victor Hugo

Pleurer victor Hugo

« Conserve en ton cœur, sans rien craindre,

Dusses-tu pleurer et souffrir,

La flamme qui ne peut s’éteindre.

Et la fleur qui ne peut mourir ! »

Conserve en ton cœur, sans rien craindre… Victor Hugo
3.64 14 votes

Les recherches qui ont mené à cet article : « poeme mort de ma soeur, poeme sur la mort de papa, poeme tu es parti trop tot, poésie du deuil, poésie pour condoléances, texte religieux mortalité pour un frère ».

Un commentaire

  1. bonjour
    je ne suis pas malade je prepare ma future sepulture et voudrais ecrire un mot pour mes enfants et petits enfants afin que le moment venu ils soient le plus paisible possible comme on peut l’etre dans un moment de deuil
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google+