Deuil et émotions

“J’ai tellement peur de laisser libre cours à mes émotions…”

[one_half]

Beaucoup de personnes en deuil ont peur de se laisser aller à leurs émotions. De quoi a-t-on peur exactement ?

Vous pouvez craindre de vous engager dans le travail de deuil, par peur de perdre le contrôle (vous vous dîtes, par exemple, que si vous commencez à pleurer, vous ne pourrez jamais vous arrêter) – la réalité est que cela n’arrive jamais ! On constate qu’une franche crise de sanglots (que vous retenez en vous, en luttant, toute la journée, les yeux humides) dure de 10 à 20 minutes, puis elle se tarit spontanément.

C’est comme une soupape qui libère le trop plein d’énergie accumulé en vous.
[/one_half] [one_half_last]

Il s’agit là, à nouveau, de la 2ème tâche du travail de deuil : il faut régulièrement vous « vider », sinon, c’est vraiment là que vous risquerez de perdre pied !

Voir aussi

Il est même utile que vous alliez volontairement chercher l’émotion, afin de vous faire pleurer et d’évacuer votre tension intérieure (en écoutant, par exemple, une musique émouvante ou en regardant des photos). Ce n’est pas du tout malsain : c’est même une façon intelligente de prendre soin de vous. Comprenez bien qu’exprimer vos émotions est nécessaire à l’accomplissement de votre travail de deuil. Vous allez dans le bon sens, quand vous donnez libre cours à ce que vous ressentez.

[/one_half_last]

 

Voir commentaire (0)

Écrire une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publié.