EMI, tout savoir sur l’expérience de mort imminente

La mort ou l’expérience proche de la mort est toujours un mystère pour l’homme malgré l’avancée de la science et de la technologie. Cependant, le voile qui couvre la mort et « l’après » tend à être levé et les questions qui l’entourent y trouveraient des explications.

Existe-t-il une vie après la mort ? Que devenons-nous après la mort ? La mort est-elle la fin de tout ou un nouveau commencement ? Interrogations révélatrice d’une curiosité voire d’une inquiétude, l’EMI semble apporter des éléments de réponse et, ceux qui la vivent, seraient les possesseurs de ce trésor de connaissances.

Les personnes ayant vécu cette expérience témoignent, avec de fortes convictions.

Suite à ces témoignages, de nombreux scientifiques (neurochirurgien, cardiologue, psychologue, etc.) ont cherché et cherchent encore à comprendre ce que révèle ce retour parmi les vivants, après avoir rejoint le monde des morts.

La vie et la mort commencent ainsi à voir le passage qui les sépare s’affiner grâce à l’observation de ces extraordinaires et intrigantes expériences.

A lire également : les signes durant le deuil

Une expérience qui n’est pas rare

Le terme de mort imminente a vu le jour en 1896 suite à un débat entre les philosophes et les psychologues. Ce débat résulte d’un récit de la mort d’alpinistes après une chute. Ces derniers affirmaient avoir vu leurs existences complètes lors de leurs chutes libres. De ce terme a vu le jour l’expression EMI ou Expérience de mort imminente. Bien que ce terme n’apparaisse pour la première fois que cette année-là, l’EMI a été vécue par le passé depuis de nombreux siècles.

Entre autres, on découvre le récit d’une expérience mort imminente dans « La République » de Platon. Il y décrit le récit du soldat « Er » et de l’histoire de son voyage dans ce qui serait l’au-delà.

Toutefois, ce n’est qu’en 1975 que le terme EMI a été réellement étudié. Il s’agit de l’année de parution de l’ouvrage de Raymond Moody, « la vie après la vie » contenant divers témoignages d’EMI. Cet ouvrage a été préfacé par la célèbre psychiatre Elisabeth Kübler-Ross, spécialisée en deuil et accompagnement de fin de vie.

L’EMI n’est ainsi pas un phénomène rare. Le Dr Patrick Theillier affirme, dans son livre « Expériences de mort imminente », que 20 à 30 % des personnes qui reviennent à la vie, après un cas de mort imminente, vivent des expériences de vie après la mort.

L’EMI c’est quoi ?

L’EMI, en anglais NDE (ou Near-Death Experience) peut toucher n’importe quelle personne, provenant de n’importe quel pays, peu importe la croyance, etc. Il s’agit d’une expérience que vit une personne après un décès, un arrêt de l’activité cérébrale, une mort clinique, un coma avancé, etc. La personne qui survit à la mort en témoigne par la suite. Une EMI est systématiquement accompagnée d’une preuve de la mort tel un constat médical.

Il s’agit donc d’une expérience résultant du constat d’un état de mort clinique. Par définition, il n’y a donc d’EMI qu’après la certitude de la mort.

Ceux qui affirment avoir vécu une expérience de ce genre narrent divers récits suivants leurs visions. Certaines personnes affirment avoir vu leur propre existence défiler sous leurs yeux. Des expériences similaires confirment la présence d’une lumière au bout d’un tunnel. D’autres indiquent que leurs esprits sortent de leurs corps pour aller se promener et regarder les alentours.

D’autres encore affirment une rencontre avec des êtres astraux.

EMI temoignage vie apres la mort

Bien que les « survivants » à la mort décrivent en majorité d’agréables sensations, cette expérience est également qualifiée de néfaste par certains de leurs semblables. En général, les gens qui ont vécu cette expérience affirment qu’il s’agit d’une sensation agréable. D’autres affirment cependant qu’il s’agit d’une expérience négative. Ces derniers confirment que l’EMI fait partie des pires épreuves qu’ils ont vécu. C’est normal, car quand on frôle la mort, tout bascule, et le résultat est parfois perturbant. Certaines expériences décrites indiquent même le néant. Dans tous les cas, ce secteur intéresse beaucoup les gens. Parmi les plus intéressés, il y a les scientifiques divers, notamment les psychiatres et les psychologues.

Les chiffres après étude

Plusieurs études, recherches et expériences, ont été menées autour de l’expérience de décès imminent. Parmi les plus récentes, il y a celles de 2008 qui ont été menées à l’université de Liège. L’analyse a été faite par Marie Thonnard. Les bilans indiquent que 2 à 12 % des victimes d’arrêt cardiaque ont vécu une expérience d’EMI. Une étude plus éloignée, datée de 2001, menée par Pim Van Lommel, indique un pourcentage de 12 % de victimes étudiées qui ont expérimenté la mort imminente ou un cas similaire. Ces chiffres permettent de croire à une vie après la mort ou à quelque chose de similaire.

L’EMI, la religion, la réincarnation et la voyance

L’EMI, d’un point de vue religieux, est un signe de l’existence de l’âme. D’ailleurs, les quantiques, le Coran, la Bible et autres livres saints et/ou spirituels l’indiquent dans les écrits. Elle n’est pas du tout surprenante de ce côté-là. Elle renforce la croyance en l’existence d’un paradis. Il en va de même pour le purgatoire et l’enfer.

Ces convictions sont consolidées par le fait que certains patients, initialement athées, révèlent une nouvelle foi après ce genre d’expérience et prêchent parfois, convaincus de l’existence des âmes des morts, des anges, de la vie dans l’au-delà.

Une autre forme de croyance, la réincarnation, indique que l’EMI est une vision de la vie avant ou après la mort. Certaines personnes y voient ce que pourraient être leurs vies, dans un autre corps, après leurs morts. La voyance est un autre domaine qui tend à prouver, de son côté, l’existence des défunts et de la perpétuité de leur résidence après le décès. Fascinants de nombreuses personnes en deuil, les médiums, parmi l’éventail d’actes proposés, proposent la mise en relation des morts et des vivants.

Cette expérience a pour vocation de maintenir le lien, l’espoir et d’accompagner le deuil.

Qu’il s’agisse de religion, de réincarnation ou de voyance, il y persiste la conviction ferme qu’une vie au-delà de la mort est bel et bien réelle. La mort serait ainsi un passage, l’abandon de l’enveloppe corporelle au profit d’une existence de l’esprit voire de l’âme.

L’EMI, qu’en pensent les scientifiques

Malgré les témoignages et justement grâce aux témoignages, les scientifiques proposent une lecture de ces événements éloignée de toute considération spirituelle.

D’après la science, aucune vie ne saurait exister suite à la mort physique ou mort cérébrale.

Suite à des études, les scientifiques apportent des explications aux EMI telles que décrites par ceux qui les ont vécues.

Leurs conclusions ont apporté des pistes de réponses aux diverses interrogations soulevées par les témoignages d’Expérience de Mort Imminente. Par exemple, ils ont des réponses sur la sortie hors du corps, le contact avec les morts, la vie au-delà de la mort, la vision d’un être de lumière. En bref, ce sont des témoignages sur les sensations de ceux qui affirment avoir vécu cette expérience ou avoir vécu une expérience similaire.

L’EMI : la survie de la conscience

Certains scientifiques relient l’EMI à la théorie postmatérialiste. Il s’agit de la survie de la conscience, même après la mort. Selon une interprétation matérialiste, la conscience fait partie du processus biologique dans le cerveau. Le Dr Beauregard, l’initiateur de la science postmatérialiste indique que le cerveau ne génère pas l’esprit. Cependant, le cerveau, surtout après un arrêt cardiaque, devient une sorte de transcepteur de l’activité mentale. Il ne produit pas l’esprit, mais l’esprit se manifeste via le cerveau. La conscience continue donc de survivre. Et cette conscience donne l’impression de vivre après une mort.

See Also

L’EMI : un dysfonctionnement cérébral

En 2012, la science indiquait que le cerveau restait vivant et conscient après 15 secondes qui suivent l’arrêt cardiaque. Ensuite, cette durée augmente en 2013, indiquant l’existence d’une activité cérébrale au bout de 30 secondes d’arrêt cardiaque. Maintenant, une étude menée par AWARE indique que le cerveau survit jusqu’à plusieurs minutes (trois minutes en moyenne). Mais quand il y a un arrêt cardiaque, il y a une interruption de l’approvisionnement en oxygène. La première victime, c’est le cerveau.

Concernant l’EMI, selon les scientifiques, il s’agit d’une hallucination causée par le manque d’oxygène au niveau du cerveau. De plus, la conscience de la mort stimule des hormones hallucinogènes. Dans ce sens, l’EMI est donc un phénomène physiologique explicable et réel. C’est le produit d’un cerveau endommagé. Suivant la zone du cortex cérébral atteint par le manque d’oxygène, les cas, les visons, les témoignages EMI varient, de même pour la sensation de ralentir, d’être léger et de quitter le corps. Les scientifiques indiquent qu’il s’agit de la mémoire qui enregistre tout. L’enregistrement est perturbé par l’accélération de la mort imminente et le cerveau endommagé.

D’autres neuroscientifiques indiquent qu’il s’agit d’une perturbation de la biochimie cérébrale. D’autres indiquent qu’il s’agit d’un état psychologique causé par la peur de la mort. Cet état provoque ensuite des hallucinations.

Voir une lumière au bout, la sensation de vivre une mort paisible, un souvenir d’une expérience vécue, les souffrances endurées, le passage de la vie vers un autre milieu, est des signes de l’imagination du cerveau, de l’hallucination produite.

Les témoignages et expériences d’EMI

Peu importe les études, il est impossible de négliger l’EMI. Cette expérience de vie après la mort permet de comprendre un peu la mort. De plus, il existe des preuves, des témoignages EMI.

Les témoignages des mourants

Albert Heim a regroupé des témoignages d’une expérience de mort imminente, indiquant une vie après la mort, lors d’une étude menée chez des alpinistes. Il a recueilli des témoignages indiquant une paix divine, des bruits assourdissants, un apaisement et une luminosité céleste, la vie qui défile, etc. Il y a aussi des études de Raymond Moody. Ils indiquent le passage vers un long tunnel. Certains d’entre eux racontent la sortie du corps physique vers un monde non matériel. D’autres indiquent la rencontre avec des parents défunts, etc.

Pamela Reynolds

C’est un des témoignages les plus célèbres. Pamela Reynolds, en 1991, a vécu un EMI. C’est arrivé après que son cœur ait été arrêté à cause d’une opération compliquée d’un anévrisme géant. L’expérience décrite par cette patiente a intrigué beaucoup de monde. Elle quitte son corps après l’arrêt cardiaque. Elle témoigne ensuite avoir vu toute l’opération en détail et narrait ce qu’ont fait les médecins, ce qu’ont dit les infirmières, etc. Elle témoigne également la vision d’un tunnel, d’une lumière blanche, etc. Elle ne trouvera la mort définitive que 19 ans après suivant son opération.

Les témoignages de guérison

Les personnes ayant vécu une expérience d’EMI ou une expérience proche de la mort affirment avoir ressenti une sensation de bien-être. Les souffrances disparaissent. D’ailleurs, plusieurs cas médicaux témoignent d’une sorte de miracle après une réanimation.

Un patient de la recherche réalisée par Penny Sartori a par exemple retrouvé l’usage de sa main droite. Cette main a été immobile suite à une paralysie cérébrale. Il y a aussi le cas d’Anita Moorjani. Ce cas a été documenté en 2019 par Pierre Barnérias dans « l’ultime passage ». Cette patiente était souffrante de plusieurs tumeurs. Ces tumeurs étaient au stade terminal. Une semaine après l’EMI, les tumeurs ont toutes disparu. Bien que certains médecins affirment que ce résultat est le fruit de la chimiothérapie, il est rare, voire même presque impossible de guérir ainsi de plusieurs tumeurs en phase terminale.

EMI et EMP

Ce qui est troublant avec les retours d’expériences après la résurrection, c’est que la majorité des patients sont sains d’esprit et lucides. Leurs jugements et leurs récits racontent un vécu d’expériences réelles. Il y a par exemple des athées qui content une histoire divine et spirituelle après avoir vécu une telle expérience. Des personnes qui n’ont pris aucun médicament qui aurait pu altérer leur jugement, disent avoir vu, à leurs chevets, des êtres morts il y a de ça des années.

L’expérience ne s’arrête pas à la vision. Il y a même une communication avec les morts juste avant de mourir. De plus, l’expérience est parfois partagée. Cette expérience partagée, c’est l’EMP ou Expériences de Mort partagée. Les personnes qui accompagnent les mourants affirment avoir vu la même chose qu’eux.

Parmi ces personnes, il y a des médecins, des psychologues, des prêtres, l’anesthésiste, les membres de la famille, etc. D’ailleurs, le Dr Raymond Moody raconte ces faits dans son livre Témoins de la vie après la vie. Ces accompagnateurs sont lucides également. Certains voient des personnes proches décédées. D’autres affirment avoir vu une lumière douce et apaisante, etc.

Les recherches qui ont mené à cet article : « deces conjoint deuil ».
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.