chanson pour un enterrementEn 2002, son frère Ludovic décède des suites d’un accident de voiture, à l’âge de 33 ans. Son frère Nicolas, décède également à l’âge de 33 ans en se donnant la mort à Paris. Grégoire leur rend hommage dans les chansons « Ta main » et « Chanson pour un enterrement ».

> A voir aussi : Les plus belles chansons françaises sur la mort d’un être aimé

Écouter la chanson « Chanson pour un enterrement » de Grégoire sur Youtube

Les paroles de Chanson pour un enterrement de Grégoire

Je ne crois pas que tu meurs
Je ne crois pas que je pleure
Non je n’y crois pas
Je n’crois pas que tu t’en vas dans ce cercueil seule et froid

Non je n’y crois pas
Car je crois que tu es là
Que tu marches auprès de moi
Oui ça j’y crois
Et je crois bien que tu restes
A côté dans l’autre pièce
Oui ça j’y crois
Je ne crois pas à l’enfer
De te voir là sur la Terre
Non je n’y crois pas

Je ne crois pas au silence
A la peur ou à l’absence
Non je n’y crois pas
Mais je crois que tu es là
Dans mon coeur au fond de moi
Oui ça j’y crois
Et je crois que tu me sers
Comme tu me serrais hier

Oui ça j’y crois
Oui je crois que tu m’embrasses
Que personne ne te remplace
Oh oui ça j’y crois
Et j’y croirai pour toujours
Tant qu’il reste de l’amour
Oui crois-moi
Je ne crois pas à la mort
De l’esprit même si le corps lui un jour s’en va

Car je crois bien que tu restes
A côté dans l’autre pièce
Oui ça j’y crois
Et j’y croirai pour toujours
Car ça ne meurt jamais l’amour
Oui crois-moi
Oui j’y croirai pour toujours
Car ça ne meurt jamais l’amour

Et moi ça j’y crois
Oui j’y croirai pour toujours
Car il ne meurt pas l’amour que j’ai pour toi

« Ta main » hommage au frère de Grégoire

Et vous, quelles sont les chansons que vous écoutez,
lorsque vous ressentez du vague à l’âme ?

Les recherches qui ont mené à cet article : « chanson pour mon frère décédé, textes de chansons sur la mort d un papa ».
View Comments (6)
  • oui moi aussi j’y crois à ces retrouvailles sous quelle forme? sous quelle nature mais il n’est pas possible que nous soyons comme des feuilles mortes qui peut etre servent de compost mais l’être humain qui a aimé, ressenti des impressions de l’amour pendant 50 ans , ne peut plus jamais s’eteindre . mais pour moi je n’ai qu’une envie c’est la rejoindre le plus tôt possible car j’ai tout perdu ma femme adorée, mes 3 enfants et 6 petits enfants! Comment vivre apres cela. plus rien ne me retient sur cette terre . et pourvoir choisir son départ est mon but car sans projets on cesse de vivre. le confinement a été le coup de grâce , sans appel télephonique sans aide sans soutien.
    je vous demande à vous croyants de prier pour moi c’est tout Merci et A DIEU;
    jean paul

    • Votre message est vraiment touchant. Ça doit être terriblement dur de continuer son chemin en ayant perdu ceux que l’on aime. Se donner la mort est un choix certes mais je pense que, par la force des choses et du temps qui passe, nous trouvons parfois une force incroyable de vie qui nous pousse à nous surpasser. Et alors, la vie peut se poursuivre. Différente à jamais mais avec de nouvelles couleurs, de nouveaux rires et de nouveaux plaisirs. Je vous le souhaite de tout cœur. Donnez-vous du temps, soyez doux avec vous mêmes comme vous l’avez été avec ceux que vous avez tant aimés.
      Bien en pensées et en prières Jean-Paul

  • Mon mari est parti dans les étoiles. Il a eu un courage hors du commun, il a dû abandonner face à l’adversité des maladies qui le rongeaient à petit feu. Il n’avait pas peur de mourir mais ne plus nous voir lui était intolérable. Je ne vis plus non plus malgré mon semblant de bonne humeur le jour. Je m’abrutis de mille choses à faire en attendant de le rejoindre un jour. Il me manque tellement et je voudrais tellement lui dire que je l’aime et qu’il me serre encore dans ses bras. Ce sera dans un autre monde, je l’espère.

  • Mon mari est parti dans les étoiles et depuis ma vie n’a aucun sens. Je m’abrutis de travail la journée pour ne pas penser et je donne l’impression d’aller bien mais c’est tout le contraire. Je voudrais tellement le revoir pour lui dire que je l’aime et qu’il me serre encore dans ses bras. Je me force à avancer tous les jours malgré le vide immense de son absence. J’ai du mal. Beaucoup de mal. Il serait tellement malheureux de me voir comme ça que j’essaie de remonter cet Everest qu’est la vie sans lui. Il le faut pour lui qui était un lion face à l’adversité qui me l’a pris. Je n’ai pas le droit d’être moins courageuse que lui. C’est pour ça que j’avance.

  • Moi j’ai perdu mon petit garçon de 12 ans et chaque jour je me lève malgré tout pour mes deux autres petits garçons….mon fils me manque plus que tout il ne se passe pas 1 minute sans que je pense à lui…. cette chanson de Grégoire ta main je l’écoute non stop depuis le mois de juin. Personnellement je sais qu’il n’y a ni paradis ni enfer nos défunts restent auprès de nous et mes nombreuses manifestations de bruits me le confirment chaque jour… mon bébé mon poussin maman t’aime de tout son cœur et ne t’oubliera jamais tu était un merveilleux enfant calme gentil intelligent rien à redire sur toi…. mon cœur m’a été arraché à vif ce jour là…et on ne pourra plus jamais me faire plus de mal….. Matthieu pour toujours tu seras mon premier bébé mon premier grand amour…..et celui qui a fait de moi une maman….

Leave a Reply

Your email address will not be published.