Mes pas suivent les traces que tu as laissées 
Me guident au bord d’une rivière 
Le vent qui souhaite converser
Me dit « Tout se garde, rien ne se perd. »
Lui qui ne connaît pas d’obstacle
Prétend que tu n’es pas partie
Que tu es de chaque spectacle
Qui s’offrent à ma vue, à mon ouïe 
Je me penche sur l’onde et dans un reflet
Les vagues circulaires déforment mon image
Peut-être devrais-je m’y baigner
L’eau connaît bien des langages
C’est elle qui parcourait mes joues
Désormais bien asséchées 
Je m’y plonge alors jusqu’au cou
Et elle se met à m’enlacer
Elle est comme toi je dois l’admettre 
Rassurante et douce comme la soie
Le vent disait vrai au sujet de ton être 
Tu es partout sans que je ne te voie.
Les passants me prennent pour un fou
Pensent que je me noie dans ce rêve zélé
Qu’importe puisque cet océan de nous
Met ma peine et notre amour sous scellés.

Selma Cherif

Découvrir d’autres belles citations

View Comments (4)
  • Merci beaucoup,
    Ça m’a apporté beaucoup de chaleur au cœur, en ces jours d’hivers. On dirait la même la chaleur qu’un SDF ressent quand il retrouve le feu autour duquel il peut rêver jusqu’à l’aube d’un lendemain meilleur.

  • Quel poème, il est arrivé exactement au moment où j’allais pas bien, aujourd’hui c’est la date anniversaire de mon épouse, 2 ans que mon ange s’est envolé. Ce poème est exactement ce que je voulais lui dire, merci il est venu droit dans mon cœur ❤.

Leave a Reply

Your email address will not be published.