Google+

Orphelin aujourd’hui en France.

Aujourd’hui, en France, les enfants ayant perdu un de leurs parents ou les deux sont encore trop peu visibles et insuffisamment accompagnés dans leur deuil.

Ainsi selon une étude de la Fédération des associations de conjoints survivants (Favec) et de l’Union nationale des associations familiales (Unaf), il y aurait environ 500 000 orphelins de moins de 21 ans et plus de 800 000 de moins de 25 ans.

L’enquête de la Favec disponible ici, met en avant les besoins importants qui persistent dans ce domaine et l’urgence d’agir pour mieux comprendre et aider les orphelins.

Néanmoins il reste très difficile d’obtenir des chiffres précis et la voix des orphelins est souvent insuffisamment entendu malgré des souffrances profondes et bien réelles, comme le dit Christiane Poirier présidente de la Favec:

«La société ne peut plus ignorer ces enfants car c’est un accident de parcours qui a des impacts sur le long terme. L’orphelinat est un risque social qui peut modifier la destinée d’un individu

C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui de participer à une étude, qui permettrait de faire entendre la voix des orphelins et de mieux comprendre le parcours et les difficultés qu’entraine la perte d’un parent.

Orphelin en France aujourd’hui, participer à l’étude.

Gaëlle FAMCHON, étudiante de Master 2 à l’Université Charles-de-Gaulle Lille3, nous a contacté afin de l’aider à réunir des témoignages de personnes ayant perdu un parent. En effet, Gaëlle, mène depuis trois ans diverses recherches scientifiques auprès et avec de jeunes orphelins, en collaboration avec Jérôme Clerc, Maître de Conférences en Psychologie.

Dans le cadre d’une recherche en psychologie afin de proposer un accompagnement précoce et adapté portant sur les projets d’avenir des orphelins de 18 à 25 ans, Gaëlle a élaboré un questionnaire auquel vous pouvez participer.

Il s’agit d’un questionnaire en ligne prenant entre 20 et 30 minutes concernant les projets d’avenir des jeunes adultes orphelins, tant familiaux que professionnels, ainsi que leur perception d’eux-mêmes et leur attitude à l’égard du temps (passé, présent, futur).

L’objectif de cette recherche est de mieux appréhender la construction identitaire des orphelins. La participation à cette étude scientifique implique, de fait, l’anonymat du participant et la confidentialité des données, garantis par un hébergement sur un serveur privé.

Si vous souhaitez participer à cette étude, voici le lien qui sera actif jusqu’au 9 août 2013 inclus :

Participer à l’étude

Merci par avance à chacun des participants qui apporteront leur contribution afin de rendre plus audible et visible, les difficultés que l’on peut traverser après la perte d’un parent.

Enfin si vous le souhaitez, vous pouvez consulter nos dossiers en relation : “perdre un parent à l’âge adulte”, “Aider un adolescent en deuil” ou encore sur “la culpabilité du jeune enfant en deuil”

Nous publierons également très prochainement une série d’articles qui traiteront de “l’enfant en deuil”.

 

Vous pouvez donner une note à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google+