Après la perte d’un enfant, comment protéger son couple ?

Séance #3 : Comment protéger son couple après la perte d’un enfant (1)

 

La séance d’aujourd’hui sera consacrée à un enjeu spécifique de ce deuil : la relation de couple après la mort d’un enfant. Comment faire pour que le couple tienne après un pareil drame ?

Les écueils à éviter

[highlight]L’idée reçue [/highlight]:  il est parfois raconté que la mort d’un enfant entraîne dans deux cas sur trois la séparation des parents. C’est un mythe totalement faux. Aucune étude ne le confirme. En revanche, on constate que cette épreuve soumet le couple à un stress considérable et s’il y avait des conflits ou des problèmes de communication avant le décès de l’enfant, ils ont malheureusement tendance à s’aggraver au cours du deuil.

[highlight]Ne pas s’accorder de moments de répits dans le vécu du deuil[/highlight]. Dans la grande majorité des cas, les deux conjoints ne vont pas mal au même moment. Lorsque l’un sort un peu la tête de l’eau, l’autre est au plus mal et inversement. La détresse de l’un exacerbe celle de l’autre et on n’arrive pas à s’accorder de moments de répits car on est est sans cesse happé par le deuil du conjoint. Il peut en résulter un sentiment d’irritation ou d’impuissance à aider son partenaire qui peut inconsciemment devenir une source d’agressivité et de reproches.

[highlight]Le silence et les non-dits[/highlight]. A l’inverse des reproches, beaucoup de parents choisissent le silence pour se protéger l’un l’autre et ne pas créer de conflits. Malheureusement, les non-dits risquent de s’accumuler et de resurgir dans une explosion de colère. Par exemple, si vous avez envie d’aller seule au cimetière et que votre conjoint insiste à chaque fois pour vous accompagner… Ne vous taisez pas. Dites-lui clairement que vous souhaitez y aller seul et que cela ne veut pas dire que vous le rejetez pour autant. Gardez bien à l’esprit que le rythme de votre deuil et vos besoins ne sont pas les même que ceux de votre conjoint.

Le témoignage qui nous a ému

Visionnez le témoignage de Luc et Marie ont perdu leurs deux enfants dans un incendie.

Une métaphore pour éviter les incompréhensions

Vous êtes un couple, vous êtes ensemble mais vous êtes seuls l’un avec l’autre. Votre partenaire ne peut pas vous rejoindre dans votre lieu intérieur, tout comme vous-même, ne pouvez pas le rejoindre dans le sien. L’amour que vous éprouvez l’un pour l’autre est comme un pont entre les deux rives de vos solitudes respectives. Les deux rives ne peuvent pas se rejoindre mais grâce à ce pont d’amour, vous pouvez rester en lien, l’un avec l’autre.

Prendre conscience de cette réalité incontournable, vous permettra d’accepter plus sereinement de vous sentir seul(e) même en sa présence. Cela ne signifie en aucune façon que votre relation va mal, que votre amour faiblit ou que vous n’arrivez plus à communiquer.

Le conseil à mettre en pratique

[highlight]Exprimez clairement ce dont vous avez besoin[/highlight]. Prenez l’un envers l’autre, l’engagement de maintenir entre vous une communication ouverte en dépit de la tendance spontanée à se refermer sur soi, quand on est en deuil.

Les autres vidéos du module « Être un parent en deuil »

[box type= »download »] [/box]

Voir commentaire (0)

Laisser une réponse

Votre email restera confidentiel.