Google+

Les énergies du deuil, l’approche du deuil dans la médecine chinoise

Dans une première partie de ce dossier sur le Qi Gong et le deuil je faisais part de mon témoignage sur la manière dont la pratique du Qi Gong m’aide au quotidien. Puis dans un second article, j’expliquais les liens avec « les énergies de Feu ».

Cette fois, je voudrai faire part des conclusions que je tire en tant que thérapeute de mon expérience de deuil et peut-être proposer des pistes à découvrir pour prendre soin de soi au cours du deuil avec les énergies.

Dans notre civilisation on est habitué à voir décrit les fonctions de filtration des reins et de réaction aux situations d’urgence par la fonction cortico et médullosurrénale qui gère les productions entre autre de l’adrénaline, noradrénaline et cortisol. Souvent l’expression populaire « avoir les reins solides » est utilisée.

Pour la médecine traditionnelle chinoise ces organes et fonctions les plus profonds sont reliés à la notion de notre origine « Jing » héritée, de notre destinée (point Ming Men), et de tous les potentiels de la vie.

Source de notre énergie vitale qui sert à soutenir toutes les autres fonctions, de défense, de capacité pour chaque fonction, de notre capacité d’adaptation, de ressourcement, et de notre possibilité de créativité. Pour eux cette possibilité au propre et au figuré est le Feu Yang de l’énergie Rein-Eau, de puiser dans nos possibilités pour créer (énergie sexuelle) ou de créativité, d’adaptation en nous renouvelant dans nos activités dépend de son niveau au moment des chocs, de nos potentiels originels et de comment nous l’avons dilapidé ou préservé au cours de la vie (excès de vie divers qui puisent dans les ressources).

Cette énergie ajuste aussi le cycle féminin, les temps de veille et repos avec la qualité de récupération du repos.

Ainsi un vide de cette énergie à l’origine va grandement marquer les réponses qu’elle peut avoir au moment d’un choc.

·        Relié aux os les douleurs resteront persistantes, résistantes aux traitements

·        relié à la mémoire les perturbations «normales» seront exacerbées,

·        problèmes hormonaux nouveaux ou renforcés,

·        chute de la libido ou fluctuation,

·        son lien avec l’émotion de la peur explique les états de panique, peurs irraisonnées,

·        difficulté à chaque nouvelle adaptation de changement,

·        fatigue profonde,

·        perte du sens de vie, de son intention,

·        perte de contact avec son identité profonde.

L’énergie générale Qi ne sait plus ni monter, ni descendre, elle reste comme suspendue et sans potentiel.

Deuil traverseeDe cette compréhension particulière on peut aisément mesurer le rôle de la reconstruction de cette énergie qui pourra passer par une adaptation alimentaire liée à cette énergie et la pratique du Qi Gong qui renforce cette énergie de l’eau, des reins  comme les exercices du tireur à l’arc, marche de la tortue,  le singe bondit, la mer ondule, la pratique des sons reliés (pour en apprendre plus rendez-vous sur mon site dédié).

Son heure dite de plénitude est de 17 à 19 h heure solaire et lié avec celle de la vessie de 15 à 17 h, aussi toute action en sa faveur dans ces horaires-là seront augmentés. Mettre en mouvement un peu de volonté dans ces moments est un bon choix pour commencer à obtenir des résultats. L’aptitude à contrôler sa propre vie est lié à l’énergie de la vessie, celle du corps et des autres idem, on comprend aisément ainsi toutes les fluctuations, instabilités que l’on vit dans le deuil.

Les minéraux comme apatite bleue, iolite, disthène, grenat pyrope, lapis-lazuli, sodalite, sugilite, tourmaline bleue, aideront aussi.

Sachant que l’énergie de la vessie est liée non à la seule imposition violente de la volonté mais à la capacité d’adaptation aux circonstances extérieures, la possibilité d’éliminer les obstacles sur le chemin, de s’adapter aux données qui ne se laissent pas modifier on comprend que renforcer cette énergie sera fondamental au cours du deuil. L’instinct de survie y est associé et l’endurance à supporter souffrances et « tortures » aussi. Le sentiment d’être victime lui est relié. Parfois le basculement dans l’extrême inverse existe par à-coups : besoin compulsif de contrôler voire ivresse d’un pouvoir lié là à son deuil particulier, car la personne ne supporte pas sa propre faiblesse, celle-ci se masque mais existe, cela entrainant bien des difficultés avec les autres. Les « exercices » qui stimulent un défi sans être trop fatigants sont utiles comme la marche ou la nage.

Pour l’énergétique chinoise la force de la volonté (contrairement à chez nous) ne craint aucun détour comme l’eau qui tombe du ciel, sort de la source et ira à son but quels que soient les obstacles.

La culture de beaux souvenirs ou de traiter les mauvais est lié à ces énergies, d’où l’idée du bon plan d’utiliser par rapport aux traumatismes les technique EMDR, EFT et PBA (psycho bio acupressure) ces deux dernières étant faciles à apprendre.

La notion de se faire aider par des professionnels, pour résorber le choc du deuil est fondamental car seul, isolé sans vraies ressources supplémentaires on peut rester démuni, impuissant longuement.

Pour la médecine chinoise la vie sexuelle comblée sans être excessive est particulièrement utile, on comprend alors les difficultés dans le deuil particulier du veuvage.

Les minéraux Epidote, hématite, néphrite, obsidienne, scolécite, œil de fer, zircom, zoïsite peuvent aider. Certaines plantes et huiles essentielles comme les aliments sont aussi utiles

Pratique de l’exercice : tambour céleste voir sur mon site en bas de page de http://www.institutmanavit.fr/ateliers

Je vous propose à travers les commentaires (ci-dessous) de me faire part de vos idées autour de cette thématique de ressource.

Les énergies du deuil, l’approche du deuil dans la médecine chinoise
4.5 2 votes

Les recherches qui ont mené à cet article : « energie du deuil, methode énergétique pour un deuil ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google+